Projet École Pabu Ki Dhani

Voici en quelques points des nouvelles de notre projet école dans le désert du Rajasthan en Inde où j’étais encore il y a trois jours.

Tout d’abord, en tant que formateur, je peux témoigner du fait que Capucine fait un excellent et remarquable travail pédagogique. Elle est tout à fait à sa place en tant que professeur principal !

Depuis le mois de septembre Capucine assure la classe quotidiennement dans des conditions qui sont loin d’être idéales mais avec beaucoup d’enthousiasme, de créativité et de sérieux. J’ai pu constater que les enfants avaient énormément progressé en calcul, en écriture, lecture et dessin.

Capucine assure les cours en anglais mais a mis en place également une très belle partie rythmique dans laquelle les chants et mantras Marvalis (dialecte du désert) ont une belle place.

Durant mon séjour nous avons pu partager le cours et travailler tous les deux sur les contenus. Nous poursuivrons ce travail en janvier puisque je retournerai là-bas à cette période.

KODAK Digital Still Camera

Capucine au travail dans la petite salle de classe provisoire

L’implantation de l’École change !

Pabu et Capucine ont pu acquérir un grand terrain à l’entrée d’un village nommé Darbari, à 7 km de Jaisalmer.

Ce terrain, clôturé par un mur de pierres, est facile d’accès, il donne sur la route principale de Darbari. Comme on peut le voir sur la photo un bâtiment est déjà construit au milieu du terrain.

KODAK Digital Still Camera

Cette construction sera le corps principal de l’école. Nous avons le projet, grâce au soutien que nous a accordé la Fondation Mahle, de construire une grande terrasse joignant le bâtiment à l’arbre  majestueux et protecteur que nous apercevons à gauche de l’image. Une grande partie des cours ainsi que des fêtes pourront ainsi avoir lieu sur cet espace.

Le village de Darbari est essentiellement habité par des familles d’intouchables et nous savons que nombreux sont les parents qui souhaiteront nous confier leurs enfants.

La proximité de Jaisalmer nous incite à penser que si notre école se développe bien, la pédagogie originale qu’elle propose sera en mesure d’intéresser des familles non intouchables et que, peut-être nous pourrions réaliser une mixité riche pour l’avenir !

Nous souhaiterions également proposer des soirées pour les femmes du village.

Au mois de janvier 2015 la 11ème classe de l’école Waldorf de Sorgues (Avignon) viendra apporter son soutien aux travaux sur ce lieu.

Si les choses avancent bien, nous envisageons l’ouverture officielle de l’école en septembre 2015 !

KODAK Digital Still Camera

Cette seconde photo donne une idée de la grandeur du terrain. Si nous arrivions à trouver 12000 €, nous pourrions envisager un forage qui permettrait d’irriguer une parcelle et de cultiver les légumes pour nourrir les élèves…

KODAK Digital Still Camera

Reïka, son mari et leurs enfants sont pressentis pour être les gardiens de l’école.

 Autorisation officielle d’ouverture de l’école

 Pabu, Capucine et moi-même avons rencontré un des plus hauts fonctionnaires de Jaisalmer avec qui nous nous sommes entretenus du projet. C’est lui qui est habilité à signer l’autorisation officielle. L’entretien a été très fructueux et il nous a assuré de son accord dès lors que les papiers auront franchis toutes les étapes administratives qu’il dirige lui – même !

Conclusion

Comme vous pouvez le voir le projet avance bien grâce également à l’Association Malenbaï porteuse des projets médicaux, artisanaux, pédagogique et sociaux. L’association ne ménage pas ses efforts pour faire connaître l’ensemble des projets et chercher des fonds pour assurer une réelle pérennité aux réalisations.

Beaucoup d’efforts restent à faire, beaucoup de fonds et de soutiens financiers, si petits soient-ils restent à trouver. En ce qui concerne l’école, n’hésitez pas à me contacter pour des renseignements supplémentaires, des exposés sur le projets etc…

KODAK Digital Still Camera

En vous remerciant très sincèrement d’avoir pris le temps de lire ce petit compte rendu, je vous transmets mes pensées les meilleures.

Jacques Monteaux
jacques.monteaux9@orange.fr
06 86 53 30 97